Chrétien François de Lamoignon de Bâville , mort le 16 mai 1789, doit -il être compté parmi les victimes de la révolution française?

La question posée en titre de ce post  est en pratique double:

  • La mort  de Chrétien François de Lamoignon est-elle à mettre en relation avec les événements révolutionnaires ?
  • Quand  commencer à recenser les  victimes de la révolution française, c’est-à dire  quand  commencent les événements  révolutionnaires qui nous préoccupent ?

S’agissant  de la première question,  nous n’en avons pas la réponse et  par  honnêteté  nous ne recenserons donc pas Chrétien de Lamoignon dans  nos listes.

S’agissant  de la deuxième question,  nous nous sommes efforcés d’y répondre dans le post auquel  conduit ce lien. https://panoramadevoir.wordpress.com/?p=115

Fils de Nicolas de Lamoignon de Basville, petit-fils de Guillaume de Lamoignon de Basville, conseillers au parlement de Paris, neveu du chancelier Lamoignon et du ministre Malesherbes[réf. nécessaire], il devint magistrat au Parlement de Paris en 1755. Président à mortier en 1758, il anime la résistance du Parlement contre la réforme du chancelier Maupeou en 1772.

Nommé garde des sceaux de France le 13 avril 1787, il s’efforce en vain de réformer l’organisation de la justice. Inspiré par les idées du siècle des Lumières, il parvient à abolir la torture des condamnés en attente d’exécution (question préalable). Il est à l’origine de « l’édit de tolérance » de Versailles, (promulgué en 1788) qui restitue un état civil aux protestants.

Garde des Sceaux en 1787, il soumet au roi Louis XVI de France un mémoire alarmant sur la situation où il annonce des lendemains dangereux pour le pays.

Victime de l’opposition des parlements dont sa réforme visait à réduire les pouvoirs au profit d’une « Cour plénière » qui aurait privé les cours du droit de vérifier et d’enregistrer les lois de portée générale, il démissionne en octobre 1787. Il meurt en mai 1789, dans des circonstances mal élucidées — accident de chasse ou suicide — une semaine après l’ouverture des États généraux. Sa réforme avait été abandonnée en septembre 1788

http://fr.wikipedia.org/wiki/Chrétien_François_de_Lamoignon_de_Bâville

09 avril 1787:

Publié par Louis XVI  – Catégories :  #[1789-1793]

Louis XVI nomme M. de Lamoignon de Basville, garde des sceaux.

Il démissionne le 16 septembre 1788.



Le 16 mai 1789, M. de Lamoignon de Basville mets fin à ses jours une semaine après l’ouverture des Etats Généraux.

 

http://louis-xvi.over-blog.net/article-09-avril-1787-123399161.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s