La croix de galets : mémorial des 254 prêtres déportés dans l’ile Madame

File:%C3%8Ele_Madame_Croix_de_Galets
https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%8Ele_Madame#/media/File:%C3%8Ele_Madame_Croix_de_Galets.jpg

Au sud-est de l’île, une grande croix de galets, à même le sol, marque l’endroit où furent ensevelis 254 prêtres déportés en  1794.  Ce site est la destination d’un pèlerinage au mois d’août : les participants traversent la passe aux Bœufs avec un galet qu’ils déposent à l’arrivée sur la croix.

https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%8Ele_Madame

Publicités

Pélérinage aux prêtres martyrs de l’île Madame (17330 Port des Barques

ile_madame_2015_01ile_madame_2015_02

NDLRB : Vous noterez , par  contraste, que la notice  consacrée  à cette ile dans  Wikipédia ne mentionne rien de  ces événements.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Port-des-Barques

et  qu’elle n’est pas la seule :

http://www.en-charente-maritime.com/sorties/visites/parcs-musees?insee=17484

Même si d’autres déportations sont mentionnées.

A proximité, isolé de la falaise, le puits des insurgés rappelle la fonction carcérale du fort lors de la détention de 500 communards ( NDLRB. Aprés la répression dela Commune de Paris en 1871) . Propriété du conservatoire du littoral.

http://www.en-charente-maritime.com/organiser-sejour/sorties/visites/parcs-musees/le-fort-de-lile-madame-port-des-barques

    Vous serez  donc  convaincus  de l’intêrêt  scientifique  que peut présenter un site  comme celui sur lequel vous êtes en train de  « surfer ».

heureusement il existe aussi  d’autres sites tout aussi sérieux . nous y reviendrons  :  http://beneze17.free.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=138:ile-madame-histoire-et-balade&catid=11:curiosite

 

 

L’Abbé Pierre Rué, vicaire de Saint Germain de Bourgueil, prêtre réfractaire.

Pierre Rué, vicaire de l’église Saint Germain de Bourgueil (37140)

Prêtre réfractaire guillotiné à Poitiers 14 nivôse de l’an II, ( NDLRB.  3 janvier 1794, vieux  style) .

Pierre-Jean-Gabriel-Toussaint Rué est né à la Chapelle Blanche, aujourd’hui la Chapelle sur Loire (Indre et Loire). Il est le fils du sieur Pierre Rué, marchand boulanger et de demoiselle Gabrielle-Louise Morand sa légitime épouse, Il est baptisé le 31 octobre 1754 et a pour parrain le sieur Jean-Louis Morand maître chirurgien, son oncle et pour marraine demoiselle Gallois, sa grand-mère, épouse de sieur Pierre Morand, maître chirurgien.

http://chemins-secrets.eklablog.com/l-abbe-rue-vicaire-de-bourgueil-a118488618

Voir aussi :

http://www.amazon.co.uk/Bourgueil-guillotiné-Poitiers-interrogatoire-Révolution/dp/B001813PMU

https://books.google.fr/books?id=9Lr7q5Yg8LMC&pg=PA72&lpg=PA72&dq=Pierre+rué+guillotiné&source=bl&ots=bxX7QJtWX8&sig=67L5ID2QRGASQMAbMkFPHeMKGFo&hl=fr&sa=X&redir_esc=y#v=onepage&q=Pierre%20rué%20guillotiné&f=false

NB . Ce lien donne aussi l’identité de  six autres ecclésiastiques exécutés pour leur Foi.

p. 394.  http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/rhef_0300-9505_1924_num_10_48_3663?_Prescripts_Search_tabs1=standard&