Le tribunal révolutionnaire de Strasbourg en 1793

Les Presses universitaires de Strasbourg ont publié au mois de mars 2017 un essai de Claude Betzinger sur le tribunal révolutionnaire de Strasbourg, sujet essentiel de la Terreur en Alsace, sur lequel cependant les historiens ne se sont guère penchés jusqu’à présent. 

Le tribunal revolutionnaire de Strasbourg

« Si on voulait écrire une histoire complète de cet horrible tribunal et de ses victimes, elle remplirait à elle seule un épais volume », fit remarquer l’historien strasbourgeois Jean Friesé en 1801. Or, si pendant deux siècles la « justice » révolutionnaire dans les départements inspira bien des monographies, le tribunal révolutionnaire de Strasbourg semble avoir été oublié.

Pourtant, la littérature historique évoquait ses « jugements à la tournée » et sa « guillotine ambulante » chaque fois qu’il était question de la Terreur en Alsace, mais avec bien des divergences d’un auteur à l’autre. Son histoire complète restait toujours à écrire.

C’est désormais chose faite, car le tribunal révolutionnaire de Strasbourg a laissé suffisamment de traces pour reconstituer le déroulement de son activité, entreprendre son étude sur la foi d’une documentation renouvelée et le débarrasser des fantaisies imaginées par une littérature plus souvent légendaire que vraiment historique.

Le tribunal révolutionnaire de Strasbourg, 25 octobre – 13 décembre 1793, par  Claude Betzinger Presses universitaires de Strasbourg, http://pus.unistra.fr/fr/livre/?GCOI=28682100444460 mars 2017, 280 p., 24 € 

http://www.vendeensetchouans.com/archives/2017/06/22/35409453.html

Perrine Dugué, victime des Chouans ou d’un hussard républicain ?

Un nouvel éclairage nous est apporté sur cette affaire par Monsieur Chanteloup, instituteur à Thorigné-en-Charnie (53270) dans les monographies des communes de la Mayenne en 1899.

En effet, il existe deux versions des faits : une version politique dans laquelle Perrine Dugué aurait été sabrée par des chouans ayant trouvé dans ses chaussures des correspondances républicaines et une version plus sordide dans laquelle un hussard républicain aurait voulu abuser d’elle et devant sa résistance l’aurait tuée et fait piétiner par son cheval.

http://chemins-secrets.eklablog.com/perrine-dugue-a130550314

 

Machecoul et ses massacres(44270) . Un lieu à l’histoire contestée par les Vendéens.

Le district de Machecoul (44270) en 1790.

 

http://www.vendeensetchouans.com/archives/2017/06/01/35343250.html#utm_medium=email&utm_source=notification&utm_campaign=guerredevendee

Les massacres de Machecoul sont l’un des premiers événements de la guerre de Vendée. Ils se déroulent à partir du 11 mars 1793 à Machecoul, petit chef-lieu de district de Loire-Inférieure, centre d’un commerce de grains prospère. La ville compte alors de nombreux bourgeois, administrateurs et marchands, qui ont été les principales victimes des massacres perpétrés par les Vendéens

https://fr.wikipedia.org/wiki/Massacres_de_Machecoul