27 février 1794 – 27 février 2019. 225e anniversaire du Grand Massacre de La Gaubretière (85130)

09 février 2019

225e anniversaire du Grand Massacre de La Gaubretière

Après la maison Sainte-Sophie en 2015, la Louatière en 2016, la croix des religieuses en 2017 et le cimetière en 2018, la prochaine commémoration du Grand Massacre de La Gaubretière aura lieu au monument du Drillais, le mercredi 27 février 2019, à 17h30.

La Gaubretiere 2019

La Gaubretière ne manque pas de lieux de mémoire des Guerres de Vendée, au point que la commémoration organisée chaque 27 février par le Souvenir Vendéen et l’association La Gaubretière Terre d’Histoire peut se tenir tous les ans dans un endroit différent, mis en valeur à cette occasion.

Pour ce 225e anniversaire du Grand Massacre du 27 février 1794, c’est le monument du Drillais qui a été retenu. Situé sur la route de La Gaubretière à Bazoges-en-Paillers, cet obélisque de granit fut érigé en 1912 près du « Champ du Massacre », en mémoire des victimes de la colonne infernale de Huché.

Carte de La GaubretiereLocalisation du monument du Drillais et du château de Landebaudière

Le rendez-vous est fixé à 17h30 au monument du Drillais (voir carte ci-dessus). Les conditions de stationnement seront indiquées sur place.

Après la cérémonie d’hommage et le dépôt de gerbe, les participants seront invités à se rendre au château de Landebaudière, à la sortie du bourg de La Gaubretière en direction de Tiffauges, pour écouter à 18h00 la conférence de Pierre Gréau sur Charles-Aymé de Royrand et l’armée du Centre.

Cette réunion s’achèvera par un vin d’honneur.

http://www.vendeensetchouans.com/archives/2019/02/09/37087655.html

Publicités

Thérése Bouquey guillotinée pour crime d’humanité. Elle avait hébergé les Girondis proscrtts

440px-madame_bouquey
Image provenant  de :
————————————–
/AuschitzkyHTML/fiches/fiche1306.htm
BOUQUEY Thérèse-Marinette Dupeyrat, Dame
Naissance : 1756 à Bordeaux
Union : PAILLET Etienne ( 1753 – 1840 )
Enfants : PAILLET Marie ( 1781 – 1808 )
PAILLET Marguerite ( 1783 – 1831 )
PAILLET Etienne ( 1789 – 1823 )
Note individuelle : Belle-soeur du girondin Guadet, cacha à Saint-Emilion plusieurs chefs du parti girondin et mourut à Bordeaux sur l’échafaud, victime de son courageux dévouement. Son portrait, gravé par Baudran d’après Yvon, se trouve dans l’atlas qui accompagne l’ouvrage de Vatel : « Charlotte Corday et les Girondins », Paris, Plon, 1864-72.
Edouard FERET, « Statistique générale de la Gironde », Bordeaux, 1889.